Shop Mobile More Submit  Join Login
×

More from DeviantArt



Details

Submitted on
May 25, 2012
File Size
837 bytes
Link
Thumb

Stats

Views
149
Favourites
4 (who?)
Comments
13
×
Le fracas immense du vent qui se prélasse
Dans les arbres et les feuilles, les collines ;
Un automne incessant où le rouge nous glace.
Celui des forêts embrasées sous la bruine,

Où le sang de l'été s'écoule dans la sève.
Las, las les incessants hurlements des bourrasques ;
Et les tambours pluvieux des géants qui achèvent
Ces beaux jours si lointains dont demeurent les frasques

En vos yeux où le feu est si liquide et bleu
En vos mains où le sable est plus doux et plus chaud
Que sur la blanche plage au bord d'un azur pieux.

Et le soleil, Beauté, n'est autre que vous-même
Le sourire éclairé de tant de glorieux chants
Un automne avec vous n'est qu'un été bohème !
Voici un de mes vieux poèmes... Enfin, un des plus récents que j'aie, en vérité. Il a un an et demi, je dirais. J'ai le souvenir de l'avoir écrit un soir d'automne, en cours d'Histoire. J'étais malade, je ne parvenais pas à me concentrer sur le devoir que nous devions faire, alors j'ai écrit cela.
En pensant à une dame, mais pas à celle que l'on croit ;).
Add a Comment:
 
:iconpascal-prevost:
pascal-prevost Featured By Owner Nov 9, 2012
Joli mélange de sensations
Reply
:iconlndfrance:
LNDFrance Featured By Owner Nov 9, 2012  Hobbyist General Artist
Merci :)
Reply
:iconashidt:
ashidt Featured By Owner May 25, 2012  Hobbyist General Artist
J'aime.
Reply
:iconlndfrance:
LNDFrance Featured By Owner May 26, 2012  Hobbyist General Artist
Merci beaucoup ! ^.^
Reply
:iconle-poireau-neptunien:
Le-Poireau-Neptunien Featured By Owner May 25, 2012  Hobbyist Traditional Artist
Je vois pas de photo...
Bon, je vais commencer par le plus pénible, la forme, mais comme tu y es si attachée, cela me semble nécessaire... Après, moi je m'en fous, des syllabes, mais pour toi, je vais faire un effort \o/

Donc t'es partie sur des alexandrins, or "Dans/les/ar/bres et/les/feu/illes,/les/col/lines ;" 10 syllabes ; "Ce/lui/des fo/rêts/em/bra/sées/sous/la/bruine" 11 syllabes ; "Que/sur/la/blan/che/pla/ge au/bord/d'un/azur/pi/eux." 13 syllabes (bon je sais, on peut aussi laisser "pieux" entier, mais là... Ça me perturbe de pas le découper, je saurais pas trop dire pourquoi... idem pour "glorieux", fin ça, c'est largement discutable) ;

Ensuite, une répétition d'"incessant" que je trouve un peu maladroite, tu aurais pu mettre "perpétuel" et supprimer un "las", par exemple...

Ça, à la limite, c'est pas important, tes phrases sont agréables, bien construites, la musicalité est là, donc je chipote. Après, le fond... Déjà, à la base, je vois pas fan de ce type de poème "déclaration d'amour", c'est trop empreint de féminité à mon goût, mais ça n'en reste pas moins un style très respectable, et même si je n'adhère pas au registre tu t'en sors à merveille. Le seul reproche que je te ferais est le mot "sable", en désaccord avec le titre et l'ambiance générale... A fortiori, à ta place, je n'aurais pas choisi pareil titre pour décrire un automne estival et chaleureux...

Voilà...
Reply
:iconlndfrance:
LNDFrance Featured By Owner May 25, 2012  Hobbyist General Artist
ah oui, la photo je l'ai virée en fait x) merci je vais rectifier.

Non, Dans/les/ar/bre/set/les/feuil/les,/les/col/li/nes ;/ ; 12, ce/lui/des/fo/rêts/em/bra/sées/sous/la/brui/ne,/ (même si je t'avoue que c'est maladroit brui-ne) ; 12 et enfin Que/sur/la/blan/che/pla/ge au/bord/d'un/azur/pieux. ; 12, y a diphtongue. On ne prononce pi/eux que s'il manque un pied, justement ^^'.
Incessant, j'ai dû mettre ça à l'époque pour l'allitération, le "s" qui fait le bruit du vent ; immense, prélasse, incessant, glace dans le couple de vers Le fracas immense du vent qui se prélasse / Un automne incessant où le rouge nous glace, idem pour le couple Las, las les incessants hurlements des bourrasques ; / Ces beaux jours si lointains dont demeurent les frasques même si c'est plus discutable. Mais je suis d'accord que ça peut faire redondant, même si ça me choque pas.
Le las, il est nécessaire au rythme je pense. Parce qu'on part d'un point, on remonte avec une virgule d'un coup, puis on redescend en coulant jusqu'au point virgule. Après, ça, c'est très formel quoi.

Je t'arrête tout de suite par contre sur le "déclaration d'amour", parce que c'est pas du tout le cas x). Y en a eu d'autres, mais pas celui-ci. C'est plutôt une hymne à l'idéal dans la lignée de Baudelaire (mon idole auquel je ne prétends pas ressembler, hein x') mais mes poèmes reviennent systématiquement dans un style assez académique comme l'était le sien, quoi que tous deux commettions des incartades, et sur des sujets semblables).
Le mot "sable", vraiment, je sèche x). J'ai mis ça parce que c'est la couleur de la peau, plus ou moins, et qu'il me fallait introduire l'été dans le vers suivant.
Par contre, quant au fait que ça soit un automne estival, je vois pas ce qui te fait dire ça, parce que je décris quand même un vent violent, un temps humide, la deuxième strophe est assez martiale ("le sang de l'été s'écoule" "les hurlements incessants" "les tambours pluvieux" "achèvent"...). L'automne n'est estival que dans la deuxième partie, où il n'est précisément plus question de l'automne.
Le titre, bah disons qu'il m'en fallait un. J'ai toujours eu beaucoup de mal et à mettre des "sans titre" on se retrouve pas dans les dossiers x').

Merci de tous ces commentaires =) et merci pour les compliments quand même xD
Reply
:iconle-poireau-neptunien:
Le-Poireau-Neptunien Featured By Owner May 26, 2012  Hobbyist Traditional Artist
Pourtant, on prononce pas les "e" finaux, me semble... Ni le "bre" de "arbres", y a une voyelle après... Je reconnais que pour le "pieux", on a le choix, même si je préfère découper, ça je ne peux pas te le reprocher...

Personnellement je pense que ces deux las sont plus lourds qu'autre chose, même remarque que précédemment, des goûts et des couleurs ^^

En ce qui concerne le sens, personnellement je trouve ton poème beaucoup romantique que baudelairien et trop informel pour un hymne à l'idéal... C'est surtout les deux tercets qui cassent l'extase devant dame Nature... L'emploi de la 2e personne y fait un peu tâche, et donne un aspect général plus humain à humain que simplement contemplatif... Ces deux mêmes tercets (la chute du poème, donc le plus important, ce qu'on remarque le plus) ne correspondent pas du tout au titre, l'automne s'est comme envolé... Tu aurais du introduire l'idée de chaleur, d'amour et d'été plus rapidement, là on tombe un peu de haut, si tu vois ce que je veux dire... En remplaçant "En vos mains où le sable est plus doux et plus chaud" par "Dans vos bras le blizzard paraît si doux et chaud" et en conservant l'anaphore, mais avec "dans vos", la transition est plus progressive, je trouve.

Mais de rien, si ça peut aider x)
Reply
:iconlndfrance:
LNDFrance Featured By Owner May 26, 2012  Hobbyist General Artist
On les prononce s'il y a un élément de ponctuation après (virgule, point-virgule), et en règle générale, s'il manque un pied. Et "arbres", on prononce pas le e mais on prononce le s qui fait liaison avec la voyelle d'après justement ;) lezarbrezet...

Je suis pas du tout d'accord sur la deuxième partie de ton troisième paragraphe x) sur la première, je peux comprendre, mais le courant romantique c'est pas ça du tout donc c'est plutôt une affaire de vocabulaire je pense. Par contre, "blizzard" est beaucoup trop violent pour la fin d'un poème qui incarne une certaine douceur, quoi, le zz c'est moyen. De plus l'hémistiche de ce tercet est systématiquement effacé par une voyelle qui coule sur la suite, il est donc rythmiquement impossible de mettre blizzard sans tuer le vers. Après, dans/en, même topo à part que le "en" est doux ; si tu prononces la phrase, tu remarques que si la langue effleure le palais, elle ne claque jamais comme un "d". Le "d" de "liquide" est adouci par le fait que ça s'enchaîne immédiatement avec le mot suivant, mais en début de vers c'est trop brutal pour ce que c'est, tu vois ? Cette strophe est trop tendre pour comporter de consonnes agressives.
Après, c'est toujours pareil, c'est une question de point de vue. La musicalité me paraît très importante, je passe 10 à 30 minutes à écrire un poème et une bonne moitié à le murmurer pour vérifier ses sonorités, alors voilà... Si bien sûr je n'aime pas tous les vers de mes poèmes (il y en a en général deux trois qui me satisfassent), la musicalité globale doit me satisfaire pour que je le considère comme fini.
Reply
:iconle-poireau-neptunien:
Le-Poireau-Neptunien Featured By Owner May 26, 2012  Hobbyist Traditional Artist
Et bien... permets moi de dire qu'elle est carrément moche, cette liaison XD... Je sais pas écoute, j'ai pas fait d'études de lettres donc why not, moi j'veux bien te croire, toujours est-il que c'est mal foutu et pas élégant ... Mais ça se discute...
Bah, si c'est ça le romantisme, il me semble : l'expansion des sentiments des sentiments de par l'immensité de la nature (automnale, en l'occurrence...). Mais ça c'est toujours pareil, personne n'a la vérité, mon analyse est aussi discutable que la tienne, on en saura jamais rien donc autant se dire que les deux sont acceptables...
Je plussoie bien fort, c'est vraiment une question de point de vue... Tu l'auras compris, je suis perfectionniste, mais du genre bordélique et spontané, quelque chose où tout va dans le même sens (de douceur par exemple) ne me convient jamais XD Je préfère largement les mélanges à l'excès. Or, je l'ai déjà dit, je trouve dans tes vers une douceur excessive... Quelque chose de plus mesuré aurait pour moi mieux convenu plutôt que quelque chose de sur-travaillé même si parfaitement musical. Je privilégie la spontanéité, donc c'est normal que nous ayons des éclairages très différents...
Bien sur, mon vers ne colle pas avec la suite de ton poème mais je ne pense pas que les sonorités soient le problème, au contraire, ça rétablirait un certain équilibre dans une suavité qui me parait démesurée... Mais ce n'est que mon avis x)... tu l'auras deviné, les poèmes d'amour, c'est pas franchement ma tasse de thé...
Reply
:iconlndfrance:
LNDFrance Featured By Owner May 26, 2012  Hobbyist General Artist
Ca n'est pas sur travaillé... J'ai dû le faire en un quart d'heure, et malade qui plus est x).
Bref, on tombera pas d'accord, anyway x')
Reply
Add a Comment: